De 4000 mètres nous chutons pour atteindre derrière la magnifique cordillère des Andes , l’Amazonie Bolivienne. Notre avion se pose au milieu de la fôret dans un petit village bordé par le fleuve Beni, RURRENABAQUE.


IMG_4574

Nous apprécions le retour au vert, le chant des oiseaux, une altitude qui est la nôtre, le soleil, et un climat très agréable. Contrairement à nos attentes, climat peu humide, chaleur supportable, il semblerait que les moustiques aient pris des vacances !!!

En quête du meilleur tour dans la jungle, nous rencontrons Pierre et Pedro, l’un espagnol exilé de longue date dans la parc MADIDI et l’autre extrait de la communauté dans laquelle il a grandit, qui nous proposerons certainement l’un des plus beaux moments de notre voyage. Leur agence EL BERROCO DEL MADIDI (qui signifie le sanglier, rencontre prédestinée) nous emmènera durant 6 heures à contre courant au travers du rio BENI puis l’un de ses affluents pour atteindre dans l’un des endroits dès plus reculé de la SELVA : notre campement.


IMG_4582

Parfois notre pirogue de 16 mètres de long doit ralentir pour franchir lesmarches du rio dont le courant ne ménage pas sa peine pour nous faire reculer, nous verrons nos organisateurs à l’eau pour pousser la pirogue, notre moteur ne pouvant plonger faute de fond. Durant notre voyage nous observerons quelques caïmans, tortues, capivara sur la berge, et croiserons aussi le vol de magnifiques perroquets.

IMG_4653     

Après 6 heures d’une remontée merveilleuse, nous atteignons un campement de construction traditionnel bois et couverture de chaumes locaux, dans lesquels de petites tentes prennent place,qui assureront notre protection contre les insectes durant la nuit.

IMG_4741

IMG_4794

Dès notre arrivée, une partie de pêche est organisée, dans un premier temps capture des petites sardines dans les ruisseaux qui bordent le rio sous l’attaque des « sandfly » (mouches qui provoquent des morsures très dérangeantes à l’encontre des piqûres de nos traditionnels moustiques ). Après avoir enfilé nos sardines sur de gros hameçons, il nous faudra trouver le geste de notre guide afin de jeter assez loin notre appât dans le fleuve. S’installe alors une longue attente, gratifier très rapidement par la prise d’un ENORME pyrana de 6 kilo à la dentition comparable à la nôtre, puis d’un magnifique poisson chat de 4 kilos (SERUBI) à la grande fierté de Zoè qui assurera notre repas du lendemain. Les garçons ne seront pas de trop de 2 pour relever le défit dès le lendemain et assurer la prise d’un 2° pyrana de 6 kilos.

                     IMG_4663IMG_4808IMG_4818

Après une nuit « à la belle » sous notre moustiquaire, bercée par tous les bruits de la jungle, nous embarquons à nouveau pour remonter encore un peu plus le fleuve à la rencontre d’une communauté qui vit loin de tout. Dans de petites maisons de torchi, préservant leur qualité de vie, leurs habitants nous réservent un accueil chaleureux, nous visiterons le village, déjeuner sur place, puis retour vers notre camp, nous troquerons notre pirogue pour un raft.

                    IMG_4679IMG_4682IMG_4692

IMG_4712

Au rythme de la nature, de jour comme de nuit nous explorons la jungle, rencontre avec les multitudes d’insectes, araignées dont les yeux brillent de toutes parts la nuit, des plantes tropicale qui soignent toutes les maladies, des animaux à quatre pattes dont nous détecterons leur présence par l’odeur très forte dégagé (le cochon sent très fort ici) des singes qui s’empresseront de venir à notre rencontre attirés par les imitations de notre guide…

IMG_4780

IMG_4781

IMG_4791

IMG_4844

Après ces 4 jours, notre pirogue portée par le fort courant nous ramènera à RURRENABAQUE deux fois plus vite que à l’aller. Nous avons adoré !!!

IMG_4876